19 In Beauté

Décrypter les composants cosmétiques

C’est certainement l’un des articles que je tenais à rédiger le plus à cœur ; apprendre à lire les composants cosmétiques. Il va suivre d’autres articles de ce genre sur le blog, comme décrypter les logos “éco-responsables” ainsi que les marques Cruelty Free ou non. Que des sujets qui me touchent de plus en plus et qui font à présent partie de mon quotidien.  Alors attention, je ne suis pas professionnelle là-dedans. L’erreur est humaine et j’apprends tous les jours au sujet des marques et de leur fonctionnement.

J’essaye à présent de faire attention aux produits de cosmétiques que je reçois ou que j’achète. Mais parfois certains peuvent tomber dans les mailles du filet et je m’aperçois trop tard qu’ils ne respectent pas l’éthique que je me fixe avant de commander.  Pour cet article, on va se concentrer tout d’abord sur la composition des produits, quelles sont les appellations, les ingrédients dangereux etc. Je ne parlerai donc pas pour le moment des : produits Cruelty Free, des labels, et du GreenWashing, mais ces articles vont arriver très prochainement !

Depuis quelques mois, je commence à me plonger dans la lecture des étiquettes, de leurs composants. Et le moins que je puisse dire c’est que j’en aie appris des choses ! Je ne me doutais pas (naïvement), qu’il pouvait y avoir autant de produits nocifs pour la santé. Alors certes, les pharmaciens nous diront qu’il faut des doses abusives pour être malade, mais parfois il suffit d’une accumulation de produits. Ex; soin visage/gommage visage/base de teint/fond de teint/poudre/fixateur. C’est sûr qu’un produit pris individuellement même avec des composants à risque n’est plus aussi dangereux. Le soucis étant que les cosmétiques contiennent de nombreux composés chimiques qui, au fil du temps, imprègnent notre organisme.

Toutefois, pour les personnes ayant une peau sensible, ou allergène, il faut se poser les bonnes questions ; cela n’est-il pas dû à la composition du produit ? Attention tout de même, le but de cet article n’est pas de devenir parano, il faut juste limiter les produits avec des ingrédients douteux.

Lire une liste
.

Avant de vous donner une liste de composants, il faut comprendre comment celle-ci est rédigée. Tous les ingrédients contenus dans un produit doivent être obligatoirement inscrits, donc si une vendeuse vous réponds le contraire, rebroussez chemin, c’est qu’elle n’y connait rien. Si vous entendez parler de “INCI” cela désigne la liste de tous les ingrédients contenus dans une formule cosmétique. Depuis 1998, en Europe, les fabricants doivent nommer les ingrédients selon la “International Nomenclature for Cosmetic Ingredients”, d’où son nom abrégé INCI.

Les ingrédients de cette liste doivent être rédigés par ordre décroissant. C’est pour cela que bien souvent la liste commence par “Aqua”, du latin “Eau”. L’eau est alors l’ingrédient le plus présent dans la formule. Plus vous avancez dans la liste, moins l’ingrédient est censé être dosé.
Là où cela se complique, c’est dès qu’un ingrédient est dosé à moins de 1%. Le fabricant peut le placer dans la liste sans respecter l’ordre décroissant ! Exemple, vous pouvez retrouver un produit dit “dangereux” avec 0.7% APRES un produit à 0.3%.

Principaux ingrédients néfastes pour la nature
.

A NOTER : trois ingrédients peuvent paraître flou sur une étiquette ; il s’agit de la glycérine, du collagène et du squalene. La législation oblige l’énumération des composants des produits sans obligation de préciser leur origine. En effet, ces trois composants peuvent être naturel ou réalisé à partir de substances animales ! Je vous ferrez un autre article complet sur les dérivés animales, sinon celui-ci va être vraiment trop long.

Filtres solaires (benzophenone, oxybenzone ; methanone ; durascreen ; solaquin ; benzotriazolyl ; ethylhexyl methoxycinnamate).  Des concentrations extrêmement faibles d’oxybenzone sont suffisantes pour affecter “les larves de corail qui n’arrivent plus à se fixer” indique une étude de 2015 du Haereticus Environmental Laboratory. Résultat : le corail blanchit et meurt“Les coraux situés près des plages fréquentées sont couramment exposés à des doses de produit 12 fois supérieures au seuil de nocivité (…) A l’échelon mondial, ce sont 6 000 à 14 000 tonnes de crème solaire par an qui sont dispersées sur les récifs coralliens” ajoute le chercheur Craig Downs qui a réalisé cette étude.

Glycérine / glycérol / Polyglyceryl-6 isostearate : La glycérine de synthèse est issue des dérivés du pétrole. La glycérine peut-être fabriquée par synthèse de dérivés pétrochimiques ou bien à partir de graisses animales ou végétales (avec de l’huile de coco ou de soja notamment).

PolyEthylene Glycol (PEG-6 ; PEG-8 ; PEG-100 //  PPG, BHT, SLS  …) : dérivé de la pétrochimie. Le nombre qui suit la forme abrégée indique le poids moléculaire. Un nombre inférieur à 500 signale une consistance liquide, un chiffre supérieur à 500 une graisse ou une cire. Cette famille se retrouve partout (dans les dentifrices comme Sensodyn). Extrêmement polluants à produire et contaminent durablement l’environnement. Généralement quand c’est en majuscule ce n’est pas bon pour la nature.

Triclosan (Cloxifenolum, Irgasan, Lexol 300, Aquasept, Gamophen, TCL, DP300, éther de diphényle d’hydroxyle 2.4.4 ; Trichlorine-2) : produit de synthèse utilisé depuis plus de 30 ans comme anti-bactérien, antiviral, anti-tartre et agent de conservation. Je vous laisse cet article si jamais vous souhaitez en savoir plus.

Principaux ingrédients néfastes pour la santé
.

Methylisothiazolinone (MIT), Methylchloroisothiazolinone (MCIT) : substitut du paraben qui s’avère en réalité très allergisant pour la peau. Des plaques rouges et des démangeaisons peuvent apparaître jusqu’à 72 heures après que la peau soit entrée en contact. Rincées ou non, fuyez les références qui en contiennent, même si elles affichent des mentions trompeuses telles que « peau sensible », « hypoallergénique » ou « testé dermatologiquement ». || Les marques Head&Shoulders et AUSSIE en abuse dans leurs shampoings.

Mineral Oil (petrolatum ou petroleum) : dérivé du pétrole (pétrolatum). Cette huile forme un film gras sur la peau et neutralise l’hydratation tout en piégeant toxines, déchets et bouche les pores. Elle entrave la respiration naturelle de la peau en lui barrant l’oxygène. Ça ne vous rappelle rien ? Si je vous dis Labello ?

Le paraben et ses dérivés (Paraoxybenzoates – parahydroxybenzoate butylparaben ; methylparaben ; ethylparaben ; propylparaben etc..). Il augmente considérablement le développement de cancer. Principalement celui du sein, dans 80% des tumeurs du cancer du sein, on trouve des parabens.

Le phénoxyéthanol / phénoxytol : peut engendrer des effets neurotoxiques et des troubles neurologiques, car il passe le derme et même le placenta. Allergène pouvant entraîner de l’eczéma et de l’urticaire chez les personnes intolérantes. Graves dangers chez l’enfant, pour qui le seuil de tolérance est beaucoup moins élevé que chez l’adulte. Suspecté d’être à l’origine de risques cancérogènes et de troubles de la reproduction chez l’homme. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) l’a jugé toxique pour le sang et le foie en 2012.

Le Triclosan : peut perturber le fonctionnement de la thyroïde chez l’humain. Il se dégrade en composés toxiques, cancérigènes, bioaccumulables et persistants. Il altérerait également la fonction musculaire, et en particulier celle du muscle cardiaque. Chez l’Homme, on retrouve du triclosan dans le sang, l’urine et même le lait maternel. || La marque Rogé Cavaillès utilise du Triclosan dans certains de ces produits.

→ A SAVOIR : “castor oil” ne désigne pas l’huile de castor, mais l’huile de ricin !


EN CONCLUSION.

J’espère que cet article vous aura été utile, il n’est pas simple au début de reconnaître les ingrédients dangereux. Mais au fil du temps vous saurez faire la différence entre un bon produit et un produit qui vous causera peut-être des ennuis. N’hésitez pas à noter sur un bloc-note ces ingrédients, comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir !

SOURCES.  Ingrédients néfastesoosolutionCommissions des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail –  QueChoisir – PHOTOS. @Daria Nepriakhina – @laurenroberts – @chuttersnap – @orionallegoria


orionallegoriasigle

“J’espère que cet article vous aura plu, et que vous y voyez un peu plus clair avec les composants cosmétiques !”

Je vous dis à très vite ♡
Follow me on : FacebookInstagramYouTubeHelloCoton

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply
    Natieak
    13/12/2017 at 14:03

    Je suis devenue plus vigilante depuis que je blogue alors que avant je n’étais pas regardante. Je ne suis pas passée au bio totalement mais je vais tout de même attention à éliminer les plus controversés.

    • Reply
      Ophélie
      13/12/2017 at 14:28

      Coucou, c’est top cette prise de conscience ! J’ai mis un peu plus de temps que toi à regarder, mais depuis j’y fais attention. Merci pour ton passage et belle journée !

  • Reply
    Melody - In love with food and vegan
    13/12/2017 at 17:33

    Woaw, tu as dû faire de sacré rechercher pour nous partager cet article ! Très informatif, merci hihi !
    Moi aussi je fais attention aux étiquettes (j’essaie haha) et j’achète des produits le plus naturel possible (ayant des problèmes de peau…acné…) je préfèrerai ne pas aggraver mon cas!
    Personnellement, quand je vois que la liste d’ingrédients est super longue et contient pleins de noms étranges, j’aurais tendance à ne pas acheter le produit. Avec tes explications, j’espère que je m’y retrouverai mieux maintenant !
    Bonne soirée Ophélie 😉
    Melody ♡

    (du blog >> https://inlovewithfoodandvegan.com/ << je suis une blogueuse débutante hihi. Tu peux aller y faire un tour et peux être me donner ton avis si tu veux ;).
    Je partage des conseils à propos de l'acné et des posts lifestyle MAIS AUSSI des recettes saines pour être bien dans son corps et avoir une belle peau (recette-vegan-sans gluten-paleo-ig bas…).
    Je ne suis pas une pro mais je m’amuse 😉

  • Reply
    Laura
    13/12/2017 at 17:43

    Coucou Ophélie,

    En ce qui me concerne, je suis très très vigilante sur la composition de mes produits !
    Je trouve ça tellement nul en 2017 de mettre encore autant de chimie dans nos cosmétiques et surtout des produits dangereux ! Quand je vois la composition de certains produits, je frise l’arrêt cardiaque !

    Belle soirée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  • Reply
    BettieRose
    13/12/2017 at 17:54

    Un excellent article ! Je lis depuis des années les étiquettes mais le danger peut se trouver un peu partout sans que l’on s’en rende compte. C’est bien de refaire un point, c’est quelque chose que nous devons garder en tête, pour l’avenir de notre planète, notre corps, nos enfants.
    Et tes illustrations sont sublimes sur cette articles, des photos comme j’aime !

  • Reply
    fconic
    13/12/2017 at 19:30

    Super article j’adore !!
    Les photos sont vraiment très belles et le contenu est juste parfait ! 🙂
    bisous !

    mon blog : http://www.fconic.com

    • Reply
      Ophélie
      13/12/2017 at 22:14

      Coucou, merci beaucoup pour ce mot et pour ton passage !
      Au plaisir de te revoir sur le blog 😉 !

  • Reply
    Wyem B (@WomenMag)
    13/12/2017 at 21:59

    Je suis aussi très vigilante aux étiquettes ! Et sinon je fais pas mal de choses moi-même ^^

    • Reply
      Ophélie
      13/12/2017 at 22:12

      C’est une très bonne initiative également ! Je devrais moi aussi faire plus de produits cosmétiques moi-même !

  • Reply
    Cathy
    13/12/2017 at 22:54

    Merci et bravo pour ton article qui n’a pas du être simple à réaliser et pourtant le sujet est tellement important !! J’ai appris plein de choses grâce à toi et j’essaye, comme toi, d’être également plus vigilante sur mes produits de soin.
    (Tu m’as bien fait rire avec “castor oil” même si tu as évidemment bien fait de le préciser on ne sait jamais ^^)

  • Reply
    misstchatche1986
    13/12/2017 at 23:17

    Article très intéressant. Je regarde également les étiquettes et je ne savais absolument pas que s’était classé de manière décroissant.

  • Reply
    Serena
    14/12/2017 at 00:13

    Coucou,
    Je fais de plus en plus attention aux produits que j’utilise mais parfois c’est une vraie galère de connaître les différents noms qu’un ingrédient comporte alors ton article est chouette ! Je vais pouvoir être encore plus vigilante 🙂
    En tout cas, je fuis les parabens depuis longtemps ainsi que l’aluminium et depuis peu le phenoxyethanol. Mais je ne connaissais pas tous les noms de parabens ceux avec juste “para” je ne prenais ça pour du paraben >_<
    Et tout doucement, j'écoule mes stocks et je rachète des produits avec une meilleure compo, c'est pas parfait, mais j'essaie de m'améliorer 🙂
    Gros bisous à toi et merci pour ce chouette article !

  • Reply
    Cyrielle
    14/12/2017 at 01:16

    Merci pour cet article je ne connaissez pas les composant à éviter

  • Reply
    Gaelle
    14/12/2017 at 10:31

    Super article merci beaucoup ! J’en connaissais quelques uns mais là c’est plus complet ^^

  • Reply
    Girls n Nantes Eva (@GirlsnNantes)
    14/12/2017 at 14:59

    Merci pour ton article, moi c’est aussi les dimeticone et compagnie que je fuis car ils me donnent des soucis de peau 🙁

  • Reply
    Sarah_Croft
    15/12/2017 at 18:12

    Ah merci pour cet article ! Je voulais juste mémoire faire plus attention au produits que j’achète, mais j’ai vraiment du mal avec tous ces noms d’ingrédients :/

  • Reply
    louloutediary
    20/12/2017 at 12:20

    je n’ai jamais fait attention à la compo de mes cosmétiques mais ça commence à faire son chemin dans ma tête. Je suis en pleine démarche minimaliste et du coup, je termine d’abord ce que j’ai avant de racheter, comme ça, je pourrai prendre des produits meilleurs pour ma peau, et notre peau à tous 🙂
    Merci pour ton article, je l’ai partagé sur twitter
    Bonne journée
    Elsa

  • Reply
    rainbowdrache
    28/12/2017 at 11:53

    Oh merci pour cet article ! Ca fait un moment déjà que je me dis que je devrais lire les ingrédients des produits de cosmétiques, mais quand j’essaye je n’y comprends rien du tout… Donc ton article va m’être super utile ! Je n’en savais rien pour les produits a moins de 1% qui du coup ne sont plus rangé par ordre décroissants, c’est flippant… Là prochaine fois que j’achète un produit je sortirai ton article pour déchiffrer les ingrédients !!

  • Reply
    Seven
    29/12/2017 at 19:48

    Je connais déjà pas mal de choses car je m’y intéresse de prêt mais j’ai des découverte par exemple je ne savais pas ce qu’était le triclosan Merci!

  • Leave a Reply