Guide pratique, road trip de 8 jours en Islande

Un road trip en Islande. Ce pays qui me faisait tant rêver après la série Vikings, ou même Game Of Thrones. La nature à l’état brut. Le feu et la glace réunit sur 102 000 km², 300 volcans dont 130 volcans encore actifs, et 11% du territoire recouvert par des glaciers. Avec l’amoureux on en rêvait, on a donc décidé de partir en road trip de 8 jours en Mars sur la terre des vikings. Plus précisément, nous sommes partis le 12 Mars, et nous sommes revenus le 21 Mars. Mais avant de partir en terrain inconnu, cela demande un minimum de préparation dû aux conditions climatiques, accès des sites, monnaies, etc… La préparation du budget est également très importante, si vous souhaitez profiter pleinement de votre voyage il doit être établie avant de partir. Car l’Islande est l’un des pays les plus chers d’Europe !

Quand aller en Islande ?

L’une des questions que vous devez vous poser en préparant votre voyage c’est : quelle saison choisir ? Les Islandais vous répondrons que leur pays est beau dans chacune des saisons. Mais il y a tout de même deux ou trois petites choses à savoir en fonction des saisons.

L’ÉTÉ. Entre fin juin et début août, température moyenne : entre 13° à 20°. C’est la saison idéal pour les randonneurs, c’est à cette période que les journées sont les plus longues, avec une luminosité constante jusqu’à la mi-août. Vous pourrez ainsi faire l’expérience du soleil de minuit, en moyenne il doit faire “sombre” 3h par nuit. Je dis bien sombre, car il ne fait pas totalement nuit noire. C’est également la saison où la plupart des routes intérieures sont ouvertes, permettant d’accéder aux hauts plateaux et aux chemins de randonnées. C’est aussi la saison où la flore est la plus développée, et où oiseaux, baleines et phoques viennent en plus grand nombre près des côtes islandaises pour se nourrir ou se reproduire. Mais, c’est également la saison la plus touristique


– La fête nationale islandaise a lieu le ; 17 juin et célèbre l’anniversaire de la déclaration d’indépendance de l’Islande par rapport au Royaume du Danemark en 1944. Des cérémonies officielles, concerts et animations sont organisées dans tout le pays, dont un pique-nique géant à Þingvellir.
– Le solstice d’été, le 21 juin, est célébré dans toute l’Islande par des fêtes et animations. Il marque le jour le plus long de l’année, il est possible de se rendre sur l’île de Grimsey. Pour voir le soleil s’abaisser à minuit et se lever sans avoir passé la ligne d’horizon.


AUTOMNE. Entre la fin septembre et la fin octobre, température moyenne : entre 12° et 8°. Les journées sont encore longues et permettent de profiter pleinement des paysages tandis que le retour des nuits permet d’observer les premières aurores boréales. Tout cela en échappant aux hordes de touristes présents pendant l’été. Les prix deviennent un peu plus abordables, mais beaucoup d’établissements de province ferment à partir du 15 ou du 30 septembre, et les routes de l’intérieur ferment généralement courant octobre.


– Le rassemblement des moutons mis en estive, « réttir », est organisé le premier week-end du mois de septembre. Les éleveurs partent plusieurs jours à cheval en montagne afin de ramener leurs troupeaux et les trier.
– Le rassemblement des chevaux, mis en estive pendant l’été se fait entre la fin septembre et le début octobre. Il faut se renseigner auprès des centres d’information locaux pour connaître les dates et les lieux de rassemblement.
– Le Festival Iceland Airwaves se tient sur 5 jours. Du mercredi au dimanche précédant chaque 3ème week-end d’octobre. Il rassemble de nombreux groupes de musique se produisant dans des bars, cafés et salles de concerts.


HIVER. Entre Novembre à fin Mars, température moyenne : entre -10° et 0°. C’est la saison de la nuit noire et des aurores boréales, en général il y n’y a que 4 à 5h de jours en plein hiver (dec ou janvier).
À partir de mars et du retour des journées un peu plus longues, les amateurs de sports d’hiver peuvent chausser skis, raquettes ou faire un tour en scooter des neiges ou en chiens de traineau. C’est la low-saison, les prix sont attractifs mais beaucoup de routes sont fermés…


– La fête du milieu de l’hiverÞorrablót, a lieu courant janvier et février, et célèbre les traditions Viking. On peut y déguster des plats traditionnels et écouter des concerts de musique viking.
– La Nuit des musées est organisée tous les ans courant février dans la capitale. Les musées ouvrent gratuitement leurs portes et de nombreux spectacles de rue sont organisés.
– Le Festival des Lumières d’Hiver de Reykjavik célèbre en février le retour (relatif) de la lumière du jour.

Visa / formalités d’entrée

C’était l’une de nos plus grandes craintes. Se voir refouler à l’aéroport pour manque de passeport. En effet, nous sommes partis avec la compagnie WowAir, une semaine jours pour jours avant qu’ils n’annoncent leur faillite. Cela ne devrait pas vous poser de problème avec les autres compagnies, mais celle-ci demandait un passeport obligatoire. Sachez que l’Islande ne fait PAS parti de l’Union Européenne, MAIS de l’espace Schengen (espace de libre circulation des personnes entre les Etats signataires et associés.) De ce fait, aucune compagnie ne doit vous refuser l’embarquement !

– Pour les Français, Belge ou Suisse, pas besoin de visa, vous avez le droit de rester 90 jours sur le territoire Islandais avec une carte d’identité ou un passeport valide (de préférence valable au moins 3 mois après votre date de retour). Idem pour votre carte d’identité, elle doit être valide 3 mois après sa date de péremption, il faut déposer une demande d’inscription auprès du bureau du Registre national (Registers Iceland) si elle ne l’est pas.

Votre arrivée à l’aéroport de Keflavik

Une fois votre embarquement effectué, vous devriez atterrir à l’aéroport de Keflavik, qui se trouve à 50 km de Reykjavik. Pour rejoindre le centre de Reykjavik, pas de panique, les Islandais ont tout prévu, il y a le très bon service de bus Flybus qui est super pratique ! Les bus partent 30 min après l’arrivée/départ de chaque vol, ensuite il y a environ 45 minutes de route. Le service est vraiment au point, nous ne l’avons pas pris pour l’arrivée car nous nous étions arrangé avec notre compagnie de Van, mais pour le départ. Un vol à 6h de l’Islande, qui nous contraignait de nous lever à 2h45 pour prendre le Flybus de 3H du matin. Donc pas de panique, même à cette heure tardive, il y a bien des bus !

+ La compagnie a installé 8 ou 9 pick-up, le notre était proche de l’église Hallgrímskirkja de Reykjavik. Sinon vous pouvez demandez à être déposé à votre hôtel ou votre guest house, (c’est la formule « Flybus+ » à 2500 ISK/pers., environ 17€). De même pour le retour, demandez à la réception de votre hôtel de vous réserver une place la veille, et ils passeront vous prendre. Le mieux étant de réserver auparavant ses tickets, notre location de Van le proposait, ce qui nous a évité bien des galères.

Quel moyen de locomotion privilégier ?

Il y a deux choses à savoir en Islande : la route n°1 ou route circulaire qui fait le tour de l’île est goudronnée sur pratiquement toute sa longueur et passe à proximité de nombreux sites touristiques, les routes F sont des pistes uniquement réservées aux 4×4.

A partir de là, vous pouvez élaborer votre itinéraire, et choisir votre moyen de locomotion. Si vous souhaitez comme nous, rester sur la route n°1 ou des routes annexes, une simple voiture de type berlingot sera suffisant. Malgré ce qui est dit sur internet, NON il n’est pas utile d’avoir un 4×4 si vous ne souhaitez pas sortir de la route principale. Même en empruntant des routes un peu douteuses, notre Van a survécut haut la main. Cela vous fera une sacré économie sur le budget en sachant cela ! En revanche, si vous avez l’âme d’un aventurier, et que vous souhaitez empruntez les F roads, il vous faudra un 4×4. La raison est que certaines routes comportent des gués infranchissables avec une autre voiture. Vous vous exposez à de fortes amendes en cas de non-respect des clauses de votre contrat. A NOTER. bien que non classées, les pistes 35 (kjölur) et 550 (Kaldidalur) sont interdites aux véhicules classiques.

BUS.
L’Islande possède un important réseau qui dessert toutes les régions y compris l’intérieur des terres. Il est possible de payer chaque voyage à l’unité, en montant dans le bus, attention il vous faudra avoir l’appoint ou pas loin, car les chauffeurs ne rendent pas la monnaie !
Les différentes compagnies sont regroupées au sein d’une même fédération sous le sigle BSI (Reykavik Excursion, Sterna ou Straeto qui possède une application sur Apple Store). Voici la carte détaillé des lignes de bus.

Les trucs à savoir sur la conduite en Islande

Il y a des petits trucs tout con auxquels on ne pense pas forcément, mais qui peuvent vous sauver la vie ou votre porte monnaie… Si vous souhaitez partir comme nous en road trip en Islande, voici le meilleur des conseils. Si vous partez l’hiver : garez vous sur une surface plate, trouvez des caillons ou quelque chose pour bloquer les roues et surtout pas de freins à main !

  • La conduite est à droite comme en France. La vitesse est limitée à 50 km/heure en ville et à 90 km/h sur les routes asphaltées.
  • Les feux de route (feux de croisement) doivent être allumés en permanence même en plein jour.
  • Il faut généralement avoir au moins 20 ans pour louer une voiture et avoir reçu son permis depuis au moins 1 an.
  • Les panneaux sont communs à ceux visible en France, hormis qu’ils ne vous indiquent pas quand ralentir lorsque la route n’est plus goudronnée…
  • Les stations-services, sont assez rares dans l’intérieur des terres. Il est donc très important de faire le plein avant de vous lancer dans une journée de route. En général dès que nous étions à moitié nous faisions le plein dans une ville.
  • Tolérance ZERO pour la consommation d’alcool
  • Attention aux animaux et en particulier aux moutons, qui sont très nombreux même sur la route. Si vous blessez ou tuez un animal domestique, vous êtes responsable et vous devrez dédommager le propriétaire.
  • Beaucoup de location de véhicule vous serons proposés, les basiques que l’on retrouve en France. ou si vous voulez louer un camper van voici quelques loueurs : Go Campers, Happy Campers, Kuku Campers… Il est préférable de louer chez un “local” plutôt qu’une grosse compagnie qui n’aura pas forcément les assurances de prévues.

Si je devais vous conseiller une assurance à prendre en supplément c’est bien celle pour le gravier. Même si vous souhaitez rester sur la route n°1, vous serez un moment donné tenté par explorer les petites routes annexes, et vous verrez que les routes n’ont rien a voir ! Nid de poule, gravillon, beaucoup de frayeurs pour le pare brise qui vous coûtera 500€ s’il revient abîmé et sans assurance… Et à plus petite échelle, combien de 4×4 ou de camion nous on doublé en nous refourguant tous leurs petits cailloux dans le pare brise ?

Checkez avant de prendre la route les conditions climatiques et, hors saison, les routes fermées : www.road.is

L’argent en Islande

La monnaie est la Couronnes Islandaises (ISK). Le taux de change moyen était de environ 130 ISK pour 1 €, soit 100 ISK = 0,80 €.
– Les magasins, les stations services ou encore certaines guesthouses sont équipés de moyen de paiement par carte bleue. Les règlements par carte s’accompagnent d’une commission qui varie en fonction de la somme réglé. Certaines banque font des offres, à la Société Général par exemple, pour moins de 10€ nous avons eu le droit à 6 paiement par carte sans frais et 2 retrait sans frais.
– Si vous faites des achats pour plus de 6000C, n’oubliez pas de prendre à chaque fois le reçu (« Tax Free Form ») pour récupérer la TVA à votre départ d’Islande. Vous aurez des dépliants à l’aéroport qui vous permettront de remplir tout ça et de recevoir votre TVA .

Le budget pour un voyage en Islande

La fameuse question qui revient le plus souvent et qui peu inquiéter si on ne tient pas correctement ses comptes. Nous nous étions fixé environ 1 200€ par personne avec le chéri, et nous avons réussi notre paris, car nous avons dépensé pour environ 1 000€ par personne. Je vous donnerai le budget détaillé juste après quelques petites astuces :

– En général, les paysages et les entrées des parcs d’Islande sont gratuits. Hormis quelques-uns, comme le cratère de Kerid ou vous devrez payer 500 ISK/personne pour visiter. Certaines sources d’eau chaudes (Hot Pot), qui sont privées, les propriétaires demandent une petite contre-partie financière basé sur le bénévolat pour l’entretien de la source, etc…
– Pour faire de belles économies, repérez les magasins Bonus (logo avec un cochon tirelire dégueulasse). On a pu se ravitailler pour pas trop cher là-bas.

PRIX COURONNESCONVERSION €NOTES
Avion 243.4€Avec la compagnie Wow Air
Train 112€Allez retour Rennes/Paris CDG
Van 352.5€Location du Van (prix divisé par deux)
Airbnb 76€Airbnb pour 2 nuits à Reykjavik (prix divisé par deux)
Change147.78€ *Taux de change pour la partie souvenir + extra (18 000 ISK) *
Camping3 500 ISK25€Deux nuits en camping sur la semaine
Essence15 000 ISK120€Plein d’essence tous les 2 / 3 jours environ.
Extras*Souvenirs, restaurants, visites etc… Utilisation intégrale des espèces du taux de change à deux (soit 76€ chacun).

Cet article s’achève enfin, je pourrais vous parler de l’Islande encore sur quelques paragraphes. Mais je réserve ça pour les prochains articles voyage qui devraient vite arriver ; Road trip en van mes astuces, Notre itinéraire sur 7 jours etc…

LIKE THIS POST ? PIN IT BELOW !


orionallegoriasigle

“J’espère que cet article vous aura plu, avez-vous déjà fait un road trip en Islande ?”

Je vous dis à très vite ♡
Follow me on : FacebookInstagramYouTubeHelloCoton

Orion Allegoria

Ophélie, 23 ans, habitant à Rennes. Passionnée par la mode, le maquillage, mais aussi par la photographie. Grande rêveuse de l'univers magique d'Harry Potter, amoureuse des vallées verdoyantes de Narnia. J'espère vous faire découvrir de jolies choses ♡

27/02/2019

RELATED POSTS

4 Comments

  1. Répondre

    Charlène

    17/05/2019

    Cette destination à l’ait d’être si reposante et agréable ! J’aimerais tellement pouvoir y aller un jour ☺️

    • Répondre

      Orion Allegoria

      18/05/2019

      Oh oui c’est une destination parfaite pour s’y reposer, tous les paysages appellent au calme 😀

  2. Répondre

    L&T

    18/05/2019

    C’est magnifique! J’aimerais beaucoup découvrir l’Islande!

    • Répondre

      Orion Allegoria

      18/05/2019

      Je te recommande vivement cette belle destination 😀

LEAVE A COMMENT