2 In Lifestyle/ Voyage

En plein coeur de la nature, chez Yves Rocher

Il était temps que je revienne sur mon séjour à l’Éco-Hôtel Spa Yves Rocher. J’ai été invité avec quatre autres blogueuses en Novembre dernier afin de pouvoir découvrir l’essence même de la marque. C’est en faisant du tri dans mes dossiers d’ordi que je me suis rendue compte que je ne vous avais pas encore rédigé d’article à propos de ce beau séjour. Aujourd’hui je vous propose de (re)découvrir cette marque naturelle, berceau de la marque Yves Rocher, à La Gacilly non loin de Rennes. Grâce a cette excursion mon regard sur cette marque à totalement changé, j’en suis repartie avec des étoiles pleins les yeux, et surtout une belle morale : « ne jamais lâcher ses rêves, même quand on vous dit que ça ne marchera pas« .


IMG_0777
IMG_0793.jpg

Passer une nuit à La Grée des Landes, c’est se reconnecter avec soi-même… et avec la Nature. En tout, 29 chambres toutes de plain-pied et dotées d’une terrasse privative. Le design de l’hôtel a été pensé pour avoir un minimum d’impact sur l’environnement. Des chercheurs sont passés avant la construction du bâtiment, et passent régulièrement afin de s’assurer que l’impact de l’Homme ne détériore pas l’éco-système.

Par exemple, il y avait une vingtaine d’espèce de papillon différent avant la construction, suite à celle-ci il y en a plus d’une centaine différente ! Tout est mit en oeuvre pour que l’Homme et la nature se retrouve, la tonte du gazon est irrégulière pour mettre aux papillons de se reproduire, on peut également apercevoir des trous dans les murs extérieur qui abritent des chauves-souris.
Il en va de même pour l’économie d’énergie, toutes les chambres sont orientées pour que le soleil les chauffe. Plus besoin de chauffage, car même en hiver la température des chambres est d’une vingtaine de degrés ! L’enjeu de l’hôtel était également de limiter son empreinte carbone (qui est aujourd’hui proche de zéro).






Durant notre court séjour nous avons eu accès au spa, ainsi qu’aux différentes salles de fitness. L’espace de détente, Wellness comprend ; un espace de relaxation avec une piscine à débordement et vue sur la vallée, avec son hammam et sa salle de massage au sous-sol. Et une piscine magnifique avec un mur végétal et des photographies au mur, pour y accéder on doit passer par une salle de fitness ou tout plein de machines sont à notre disposition.

Nous avons passé plus de temps dans la piscine avec le mur végétal, il y avait une certaine atmosphère qu’on ne voulait plus quitter. Nous avons ensuite essayé la piscine a débordement, qu’on a trouvé légèrement plus froide que la première, puis un petit tour au hammam. C’était la première fois pour moi que je testais ce genre d’endroit, et c’est franchement pas mon truc ! J’avais l’impression de mourir, de ne plus savoir respirer a cause de la chaleur. Du coup, j’ai préféré sortir pour faire quelque photos de l’espace vente des produits Yves Rocher situé juste à l’entrée de la piscine.

Nous avons également pu tester un massage d’une heure, j’ai opté pour un modelage relaxant « s’abandonner » réalisé grâce aux graines chaudes d’entada. Graine porte bonheur de la marque, ressemblant à de gros cailloux plats que l’on trouve dans des sortes d’haricots géants.


IMG_0912.jpg

Nous avons également eu la chance de manger par deux fois au restaurant bio et locavore, Les Jardins Sauvages, dont Gilles le Galles est le chef. Selon l’inspiration du Chef et selon les produits disponibles dans un rayon de moins de 50 kilomètres, les menus déclinent. Jour après jour, la carte suit le mouvement de la Nature, elle peut-être intégralement renouvelée tous les deux mois.

On retrouve même des pétales comestible dans nos assiettes, la nature jusqu’au bout ! Le restaurant est d’ailleurs l’un des seuls en France à être certifié bio à 100 %, depuis 2013. Le potager du chef se trouve juste en face du restaurant, seule une grande baie vitré nous sépare des produits frais. L’un des meilleurs moments, c’est très certainement lors de la visite du chef en personne pour le dessert. Je me suis sentie toute petite !







Au fil de la visite, nous nous enfoncions dans la forêt, là où se trouve une petite surprise idéale pour une soirée en amoureux ; la cabane (au fond du jardin). Normalement fermé, nous avons pu la visiter en vitesse à la condition d’enlever nos chaussures pour ne pas salir.

Notre petite excursion se termine vers le centre de la ville, nous quittons la Grée des Landes pour nous diriger à La Gacilly, dans la petite maison de famille des Rocher, là où tout a commencé.
C’est en 1959, que Yves Rocher, un modeste fils de chapelier conçoit ses premières crèmes de beauté à base de plantes dans son grenier, à l’âge de 14ans. Après des années a élaborer toutes sortes de crème, il tient enfin quelque chose. On lui dit de faire le déplacement jusqu’à Paris auprès d’un homme qui peut lui ouvrir toutes les portes…



Son entretien ne se passe absolument pas comme prévu, l’homme lui répond « Attendez monsieur, vous souhaitez commercialiser une marque de cosmétique pour femme MAIS avec un nom d’homme ? Et vous souhaitez le faire par le biais d’annonce dans le journal ? Je vous arrête tout de suite, ça ne fonctionnera jamais ! Les gens ne vont jamais payer un produit sans avoir pu le tester avant« .

Yves Rocher ressort de cet entretien plus sûr que jamais « s’il pense que c’est infaisable, c’est parce que ça a une chance de fonctionner« . Aussitôt il repart dans sa Bretagne, continue de concocter des pommades. Il finit par décrocher une petite place dans un grand journal de l’époque avec un encart pour commander ses pommades. D’ordinaire, le postier de la ville envoyait 3 colis par semaine, et d’un coup il se retrouvait avec 300 colis par jour !
La marque était lancée, Yves Rocher tenait des lettres avec ses clientes qui lui annotaient les choses à améliorer, ou à ne pas changer. De son côté il gardait précieusement dans un calpin toutes les adresses des clientes, et envoyait chaque mois des brochures sur ses nouvelles pommades. Il venait par la même occasion de créer les NewsLetter que nous connaissons aujourd’hui.


IMG_1087.JPG

Je suis ressortie de cette excursion, ressourcée, et surtout pleines d’étoiles dans les yeux. L’histoire d’Yves Rocher m’a beaucoup touché, il faut se souvenir que dans la vie si l’on rêve d’un chose il ne faut jamais abandonner. Croire en ses rêves et foncer quoiqu’on puisse vous dire !


perlesderubissigle

« J’espère que cet article vous aura plu, et que vous aurez une autre vision de la marque Yves Rocher »

Je vous dis à très vite ♡
You can follow me on : FacebookInstagramHelloCoton

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    chicetparisienne
    16/04/2017 at 20:27

    Hello,
    Très sympa ton article.
    Je découvre la marque sous un nouvel angle et je ne connaissais pas du tout l’histoire de Monsieur.
    Merci pour le partage donc.
    Bonne soirée et bonnes fêtes de Pâques.
    Sandrine

    • Reply
      perlesderubis
      17/04/2017 at 12:45

      Hello, ravie que tu es pu en savoir un peu plus sur l’histoire d’Yves Rocher,
      Bonnes fêtes de Pâques,
      Ophélie ♡

    Leave a Reply